L'histoire de l'ozone et de l'ozonothérapie

L'Ozone n'est entré vraiment dans l'histoire des sciences qu'à partir de 1840 avec Schônbein qui identifia le produit au voisinage des machines produisant des étincelles électriques mais il n'en détermina pas la composition.

C'est en 1856 qu'a lieu la première tentative de désinfection et surtout de désodorisation des salles d'hôpitaux par l'ozone.

Il a fallu attendre 1866 pour que Soret détermine que la composition de la molécule d'Ozone est formée de 3 atomes d'oxygène.

Les premiers essais de traitement de la tuberculose pulmonaire par inhalation d'ozone sont effectués en 1895. Avant la fin du XIXème Siècle, l'Ozone est connu, étudié, sa composition moléculaire est précisée et de nombreux médecins, ayant reconnu ses propriétés anti-bactériennes, l'ont déjà employé pour traiter des maladies infectieuses.

En 1902 la thèse de P.E. Hurion, sur le traitement de la coqueluche par inhalation d'ozone est remarquée dans le monde médical.

En 1915 le pouvoir désinfectant de l'ozone est prouvé, et, est utilisé dès 1917 pour traiter avec succès les plaies horriblement infectées des soldats dans les tranchées.

1930 le début de la grande expansion des utilisations médicales de l'Ozone à partir de l'Oxygène Médical

En 1931 l'essentiel de l'ozonothérapie était déjà connu.

A partir de 1936 l'Ozonothérapie se développe dans les milieux hospitaliers.

Entre 1936 et 1940 et le Docteur Aubourg, chirurgien à l'Hôpital Beaujon de Clichy procède à de multiples traitements.

A partir du début de la 2ème Guerre Mondiale, débute la grande période de sommeil de l'Ozonothérapie et d'oubli par les médecins.

En 1972, les médecins allemands vont réussir à faire sortir l'Ozonothérapie de son purgatoire et de son oubli et « réimporter » en France en 1980 mais trop timidement.

En 1987, l'Ozonothérapie fait un bond en avant et la fabrication des appareillages sophistiqués de production d'Ozone à usage médical ... débute.